Melatonine © pixabay

Décidément, les inégalités s'immiscent partout, même sous un drap housse.

Une récente étude américaine du Centers for Disease Control and Prevention, vient d'établir une corrélation étroite entre le revenu d'un individu et la qualité de son sommeil. Verdict sans appel : plus votre portefeuille est lourd, plus votre sommeil l'est aussi… et inversement.

En cause notamment  : l'angoisse liée à la précarité et l'accumulation de plusieurs emplois chez les ménages modestes pour joindre les 2 bouts … du lit. 

Avoir un sommeil de plomb quand on a de l'argent, c'est logique me direz-vous. Certes, mais c'est surtout injuste. Le Nanti, le sommeil, il n'en a cure, il en a même à revendre d'après cette étude. Alors que l'Humble, faute de moyens, en est réduit à une bête de somme. La voilà la vraie fracture sociale !!

Selon que votre horloge biologique est régie par Rolex ou par Swatch, les aiguilles du temps ne courent pas à la même vitesse la nuit.

Maintenant que je sais qu'oseille rime avec sommeil (ça c'est une rime riche), ce soir, je dormirai sereinement en rangeant mentalement quelques certitudes :

Merinos n'est pas le dieu grec du sommeil;

La Belle au bois Dormant (cette féegnasse) payait l'ISF ;

Woody Allen dort mieux que moi la nuit mais je dors plus que lui lors de la projection de ses films.

Résumons : plus vous avez un épais matelas de pognon, mieux vous dormez dessus. Et ça, ce n'est pas paradoxal.

Conclusion …   on est plus relax en Rolex !

 

Pour somnoler confortablement lors de cette lecture, écoutez le discours de Fidel Castro lors de l'ouverture du Ve congres du PC Cubain (oct. 1997 / durée : 6h45).

 

© Pixabay 

Opignons © Copyright 2014 - 2018

Tous droits réservés