OPIGNONS

05 juin 2018

HOLLYWOOD ET SES LETTRES DE NOBLESSE

Hollywoodland-panneau-hollywood-01

En joint 1978, David Bowie acheta du hash pour 27 700$.

Quid ? C'était pour écrire son futur album ou pour l'anniversaire de Keith Richards ??

Ni l'un, ni l'autre. Cette dose était pour la bonne cause.

Mettons fin aux rumeurs et tatouons les faits sur le torse de la Vérité. 

En 1923, l'industrie du cinéma est encore prépubère et quelques boutons vont bientôt apparaître. Ceux des "Lumières de la Ville" notamment. 

King Kong n'a pas encore terrorisé New-York mais ici, à Los Angeles, certains préparent le terrain pour planter le décor. 

L'agence "Hollywoodland" possède quelques parcelles sur le Mont Lee. Elle décide de les vendre. Elle fait tatouer sur l'épaule de la colline, 13 lettres pour promouvoir son projet immobilier :  H-O-L-L-Y-W-O-O D-L-A-N-D.

En lettres capitales de 15 mètres de haut sur 9 mètres de large.  

Les ventes, elles, restent minuscules. C'est plutôt jachère, que j'achète… Fin du projet au bout de quelques mois. Le chiffre 13 ne porte pas bonheur à ce promoteur qui endosse le rôle de M le Maudit. Mais les lettres restent en place.

Survient une tragédie, peu après l'été 1932.

Hollywood- Peg-entwistle-Wc01

Peg Entwhistle, aspirante comédienne, est encore loin d'être aspirée par la gloire. Ses candidatures restent lettres mortes. Dans la nuit du 18 septembre, prise de désespoir, Peg se jete dans le vide depuis la lettre H … elle tombe de Haut.

Mais la capitale du cinéma a la fraicheur de vivre dans le sang. Elle se relèvera de ce drame, contrairement à Peg.

Laissé à l'abandon le "Sign" devient, en 1949, la propriété de la Chambre de commerce de Hollywood qui en fait le symbole de l'industrie du cinéma.

Bizarement on coupe la fin, non pas du film, mais de l"enseigne. Les 4 dernières lettres, L-A-N-D, sont démontées. Une seule lettre vous manque et tout est dépeuplé aurait gémi Lamartine…En tout cas, le signe est remis à 9 !   

Au cours des décennies suivantes, les lettres sont moins suivis et se délabrent faute de moyen. En 1973, la ville classe le "Sign" comme monument historique.     

Dans la cité Dessange du cinéma, on aime bien les pellicules mais aussi les fixations fortes. En 1978, la chambre de commerce veut renover l'enseigne durablement. Le rocker chevelu Alice Cooper prend une initiative ébouriffante : il lance ses cheveux en arrière et …une souscription. 

A cette occasion, il acquiert la lettre "O" (en hommage à Groucho Marx). Hefner, fondateur de Playboy, parraine le "Y" pour la même somme de 27 700$. Quant à David Bowie, il se jete sur le "H". 

HollywoodSign

Les 9 lettres sont intégralement changées. Fait exceptionnel : le "Sign" disparaît du paysage pendant 3 mois.

En 2009, la zone de sécurité autour du lieu est renforcée. Barbelées, forêt de cameras : on empêche les touristes de se rendre au pied de la lettre.

L'année suivante, à l'issue d'une discussion sur le sexe des Anges, le patron de Playboy prend la tête d'une nouvelle souscription. Après l'alignement des playmates, il aligne les dollars pour que l'enseigne se refasse une beauté. Un lifting auquel concourt Schwartzy, alors gouverneur de Californie. 

Aujourd'hui, le Mont Lee, attend confortablement allongé les cérémonies du 100e anniversaire du Sign (en 2023). 

Ici à Los Angeles, pour voir le "Sign" de plus près, mieux vaut s'adresser à La Hollywood Sign Trust qui gère officiellement le site. Evitez les guides à la sauvette, qui ont trouvé un bon moyen de faire du chiffre avec des lettres.   

Faites attention aux arnaques. Ne tombez pas dans le panneau ou … du panneau comme dirait Peg.

 

crédit photos © Hollywood Sign Trust

crédit photo © Wikimedia commons

Opignons © Copyright 2014 - 2018

Tous droits réservés

 

 

 

 

 

Posté par Obamasque à 23:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 juin 2018

ADOPTE UN VIETMAN

vietnam-opignons pixabay free

Au Vietnam, la pression tropicale est palpable. La pression sociale aussi.

Connu pour planter du riz, le pays enracine aussi ses traditions.

Au détriment de la jeune génération qui doit acheter la paix sociale.

C'est parfois le cas pour le mariage, en particuliers pour une jeune femme.

Pas facile en effet de rester une célibataire active et enceinte sans provoquer une grosse mousson familiale.  

Certaines ont trouvé la parade. Mais elle n'est pas vraiment nuptiale.

Organiser un mariage de façade pour s'affranchir de la pression. 

Un artifice pour être … des livrets de famille !

Dans ce pays communiste à parti unique, trouver l'élu qui plaise aussi aux instances parentales est un défi.

Un bon parti est plus rare qu'un bon bo bùn.

La solution : choisir vite fait l'âme soeur sur catalogue.  

L'élu éphémère de son coeur (enfin de sa carte bleue) sera son époux pour l'éternité. C'est à dire le temps d'une cérémonie.

Ces fake noces sont devenues un business lucratif ( 4 000 euros all inclusive).

Dans ce pays producteur de thé, les agences "Mariages Frères" sont des alliés précieux et discrets.

wedding-photo-viet-pixabay free

Le slogan est clair : "Pas pour toujours, Pour un jour !" Les prestations sont redoutables d'efficacité et aussi savoureuses que le thé "Pleine Lune" de la marque pré-citée.  

Elles proposent certes de faux élus, mais aussi des figurants servant de famille au conjoint virtuel. Tout est prévu. Exemple : les pratiquants catholiques (7,5 % de la population) peuvent même avoir recours au service de l' Abbé Dhalong

Gageons que tous ces intermittents du spectacle nuptial sont rémunérés au prorata de leur enthousiasme… 

De fait on est plus proche de l'infusion que de la fusion amoureuse. Pour la rizière de diamants, faudra repasser …  

Ha_Long_Bay_on_a_sunny_day_Wiki

Dans cet univers de l'amour snapchat, Cupidon est prié de rester loin derrière le buffet sans tirer une flèche.  

Entre deux soupes de vermicelles, les convives se mélangent. Ils échangent quelques mots. Tout l'art pour les figurants étant d'en prononcer le moins possible. La mariée, elle, coupe le paté impérial avec un couteau et … un large sourire. Le prix à payer pour avoir une paix royale. 

A l'issue de cette cérémonie plus fake noce que fest noz, les mariés fugaces se séparent bons amis.

Elle, tirant un trait sur un épisode navrant. Lui, rajoutant une ligne sur son CV. 

Au final, si notre "mariée" a déjà assisté aux noces de ses copines, ça lui fera 4 mariages et un entraînement …  

 

 

 

credit photo  © Pixabay

credit photo  © Wikimedia Commons

Opignons © Copyright 2014 - 2018

Tous droits réservés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Obamasque à 21:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

14 mai 2018

HOMARD INTOUCHABLE

homard-opignons-Suisse

Dans ce contexte Me too et autres Time's Up, il est délicat de parler de passer à la casserole.

Oublions un instant les porcs, parlons plutôt du homard.

Tel un Bernard l'Ermite, il vient en effet de s'inscruter dans l'actualité.

Dans une disposition législative plus précisément.

Au sortir des fêtes, le législateur suisse s'est penché sur son assiette et sur le sort du homard helvète.

Rédigée par le Conseil Fédéral, une ordonnance interdit désormais de plonger le crustacé vivant, dans l'eau bouillante.

Une mesure applicable le 1er mars, jour de la Saint Aubin d'Angers qui au VIè siècle, lutta pour adoucir le sort des prisonniers … 

Pour le homard suisse, cette décision n'est pas neutre. Une légende urbaine prétendait que l'animal marin ne ressentait rien. Or, il n'en est rien.  

Désormais, Il devra être étourdi au prélable. Soit en l'assommant physiquement, soit en lui projetant l'intégrale de Woody Allen, ce qui revient au même.

Défenseur de cette clause animale, le parti écologique savoure sa victoire.

Comme quoi, canton veut, on peut.

Après des années de lutte, le homard obtient, sur un plateau, une nette amélioration de ses conditions de travail.

ferrari-homard-opignons

Malheureusement cela n'allongera pas la vie du décapode (10 pieds). Décortiqué, il sera bien transformé en décapodable.

Et oui, dans ce pays réglé comme une horloge, le homard sait que les aiguilles de sa destinée sont congelées sur "31 décembre"… disons 22h00.

Triste sort pour un animal qui peut vivre jusqu'à 20 ans. Un age convenable comparé à celui d'un dealer de la favela Rocinha à Rio.   

Une longévité qu'il doit à la sécrétion d'une enzyme. Un secret marin partagé par nos voisins "transalpins", la Suisse détenant la 2ème plus longue espérance de vie au monde. 

Comme Federer, les Helvètes sont donc montés au filet pour défendre le homard. Ils inscrivent là une mesure salutaire sur le menu de la protection animale. Histoire aussi de nous interpeller et réveiller nos consciences.

Nous, pauvres pêcheurs, oublions que cet animal crucifié sur l'autel de la Passion culinaire, est victime de notre pêché de chair. Après la Saint Barthélémy du 31, à cause de nous, le homard n'est pas prêt de faire la queue sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.

Homard - halloween - free

Pour le Homard, le Réveillon, c'est plutôt Halloween. Les bonbons en moins ! Certes sa destinée est a priori enviable : elle commence sur un plateau d'argent et fini dans un palais. Mais c'est une histoire sans lendemain … 

Dans les faits, on est plus proche des "Dents de la Mer" (les nôtres) que du "Monde du Némo". 

Désormais c'est clair : le "Omar" reste au générique de la Saint Sylvestre mais demeure "Intouchable" tant qu'il n'est pas étourdi. 

Grâce à cette loi protectrice, ce sera sans doute moins dur à avaler

 

 

 

 

 credits photos  © Pixabay

credit photo  Halloween © Carole Pasquier

Opignons © Copyright 2014 - 2018

Tous droits réservés

 

 

 

 

 

Posté par Obamasque à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mai 2018

FACEBOOK ET LA CHASSE AU SEINBOLE

Statue-de-la-Liberte-Marylin

On doit s'interroger sur le statut de la Liberté.

De façon permanente, voire immanente après l'épisode navrant survenu récemment

Facebook a retiré une publicité pour une pièce de théâtre au motif qu'elle est de "nature sensible".

J'ignorais que Mark Zuckerberg était émotif à ce point là.

Mais, mettons fin aux rumeurs et taggons les faits sur le mur virtuel de la Vérité.   

 

Jocelyn Fiorina est metteur en scène à Paris.

Sa pièce,"Coup de feu à Saint Roch", relate la mystérieuse rencontre entre Edgar Poe et Alexandre Dumas, pendant les 3 Glorieuses* (1830).

Pour illustrer son propos, Jocelyn convoque Delacroix et lui emprunte le visuel de La Liberté guidant le peuple

Il partage son affiche publicitaire sur Facebook. Au bout d'un 1/4 d'heure, le réseau prend la liberté de la retirer.

Le géant de la toile n'a pas vraiment liké celle de Delacroix.

En cause : une poitrine de femme qui s'offre aux regards des internautes. Jocelyn tombe des nues !

Coup de feu à Saint Roch

Et oui, victime de sa frénésie militante pour faire de son réseau social un territoire vierge de toute référence sexuelle, Facebook a emasculé le contenu ô combien salace de ce statut.

Pour FB, vérifier des milliers de contenus relève Delacroix et la bannière. Sa vision peu romanesque de l'utilisation de la plateforme n'arrange rien. Le code de conduite est inoxydable et y'a pas intérêt à mordre la ligne jaune, sinon vous mordrez la poussière…

"Nous n'autorisons pas les publicités avec de la nudité même si cela n'est pas d'ordre sexuel. Cela inclut la nudité à des fins artistiques ou …éducatives". De profundis ! 

J'en déduis que le David de Michel-Ange, la Vénus de Milo ou la Sirène de Copenhague n'ont pas le profil idoine pour figurer sur Facebook.

 

David

VENUS DE MILO

Mais pour le Delacroix, l'offense est d'une autre nature. Avec ce tableau on dépasse le cadre de la peinture. 

Confondre le symbole de la Liberté française avec un vulgaire poster de la playmate du mois !! On tutoie l'incident diplomatique ! Emmanuel devra sermonner Donald pour cette Facebourde.

Cela dit, la censure s'est déjà abattue sur ce tableau. Peint par Delacroix au moment de la révolution de 1830, l'oeuvre était d'une nature si subversive à l'époque, que le régime politique en place le cacha au public pendant 20 ans. La peinture fut ensuite exposée au Musée du Luxembourg (1863) avant de rejoindre le Louvre (1874).

Concernant Facebook, ce n'est pas le premier incident du genre.

Ses modérateurs se sont distingués en expulsant du réseau une vieille femme de 30 000 ans, la Venus de Willemdorf, un chef d'oeuvre du paléolithique. Ivres de modération, ils auraient aussi sanctionner un internaute pour la mise en ligne de l'Origine du Monde de Courbet. Gustave, pas Julien. 

Quand on devient plus censeur que censé, c'est qu'il y a un problème.

De nature candide, je crois à leur bonne foi, même si la menace d'un puritanisme outrancier reste toujours une possibilité. Je conseille donc à Mark d' inscrire ses modérateurs aux cours du soir de l'Ecole du Louvre. Juste pour assimilier les bases au lieu de les piétiner. A ce propos, chers modérateurs, le tableau d'Eugène vous attend au Louvre dans l'Aile Denon. C'est au 1er étage, vous pouvez prendre l'acenseur…    

Qu'en conclure ?

1) La banalité consternante de certains statuts offense davantage mes sens qu'une Femme dévêtue exaltant la Liberté d'expression.   

2) Si FB veut brandir son drapeau d'entreprise citoyenne dans l'hexagone, il serait opportun de respecter les symboles des citoyens en question. 

Certes, Facebook a présenté ses excuses. Mon voisin aussi quand il a fêté son anniversaire samedi dernier. Depuis, il a recommencé …  

 

 

* insurrection populaire des 27, 28 et 29 juillet 1830.

La Colonne de Juillet fut élévée sur la place de la Bastille pour commémorer cet événement.

Posté par Obamasque à 12:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2018

TOILETTES ZONE

Alexas Fotos - Creative commons

1947, l'Europe adopte le plan Marshall* pour mieux se relever.

2015, la Chine lance un plan martial. Pour mieux rester assis.

Quid ? Un plan martial de nature militaire ?

Que nenni. Il s'attaque à un espace plus pacifique et plus exigue : les toilettes publiques.

Mettons fins aux rumeurs et taggons les faits sur la grande muraille de la Vérité.

1,4 milliard d'habitants, grand comme 20 fois la France : la gouvernance en Chine, contrairement à la démocratie, n'est pas un vain mot.

Le subtil équilibre entre le yin et le yang s'invite partout dans le quotidien du Peuple, y compris dans les endroits les plus intimes, voire inhospitaliers… 

Depuis 2015, la Chine poursuit avec frénésie ses opposants mais surtout son plan "révolution WC".  

Jusque là les instances du parti s'en lavaient les mains. Mais le destin touristique prometteur du pays a tout changé. Désormais 4e destination mondiale, la Chine doit brosser les touristes dans le sens du poil. Le sujet sensible des toilettes mérite donc qu'on se penche dessus.

L'Empire du milieu a déposé 2 milliards de $ sur la cuvette pour hisser les WC publics vers le standard international.

70 000 ont déjà été construits. 64 000 devraient l'être d'ici 2020.

Total

2 mds c'est une somme !  Ce pot commun doit améliorer le confort du voyageur pour cette destination particulière. Cet investissement doit aussi stimuler le civisme du pékin moyen. En effet, le constat du touriste est sans appel : les toilettes sont peu récurés et les vols, récurrents.

D'où une mesure spectaculaire : le rationnement du papier. 

Pour la Chine, à l'origine de son invention, cela correspond sans doute à un besoin naturel.

Fallait-il pour autant transformer le petit coin en résidence surveillée ? Pas sûr, mais on ne se refait pas … 

Pour appliquer leur business plan, les membres du Comité de Salubrité Public se sont mus en samuraille de la propreté.

Mais en version Orwellienne. Désormais l'obtention des rouleaux de printemps est soumis à autorisation préalable.

Pekin_Le_temple_du_Ciel_GNU FDL

C'est le cas dans les lieux d'aisance du célèbre Temple du Ciel de Pékin. Peu importe l'urgence, l'accès au Nirvana se fait avec méthode.

Le candidat doit fixer durant 3 secondes un logiciel de reconnaissance faciale pour obtenir précisément 60 cm de papier.

C'est moins volumineux que le dossier des Panama Papers mais ça peut suffire, à moins que … 

Vous souhaitez recommencer la manoeuvre ?  "Votre temps d'attente est de 9 mns" précise une voix plus synthétique qu'empathique.

Soit le temps de faire un ravissant origami en forme de Lotus mais… vous n'avez plus de papier.

Et oui, dans la société numérique chinoise, le digital ne remplace pas le papier mais il le délivre.

Cette reconnaissance fessiale livre déjà des résultats encourageants : 20 % d'économie en quelques semaines. Le début d'une Longue Marche, elle aussi riche de promesses.

Au final, la Chine fait coup double : elle soulage ses visiteurs et son bilan carbone. 

Et comme au pays du petit livre rouge, il vaut mieux être dans les petits papiers du régime, nul doute que cette mesure sera efficace.

Après la quantité, quelle sera la prochaine étape du plan?  La qualité du papier, bien sûr !

Fabriqué sur la Route de la Soie ?

 

 

credit photo © GNU General Documentation Licence

credit photo © Alexis Fotos - Creative Commons

Opignons © Copyright 2014 - 2018

Tous droits réservés

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Obamasque à 16:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 mars 2018

CARMEN : LA GREVE DE LA FIN

fin

Alerte Enlèvement !

Le 7 janvier, l'état d'urgence a été déclenclé en Toscane.

Une situation d'exception motivée par la perte d'une oeuvre majeure.

La fin de l'Opéra de Carmen a subitement disparu.

On est en plein état de catastrophe culturelle.

Rappelant les heures sombres de Pompéi, des centaines de mélomanes ont été retrouvés pétrifiés.

Ici à Florence, le cratère creusé par la polémique Carmen est encore visible à l'oeil nu.

Rapprochons nous, mettons fin aux rumeurs et gravons les faits sur le volcan de la Vérité.

 

Un séisme culturel !

Teatro del Maggio, épicentre du phénomène.

L'auteur de l'onde de choc n'en est pas un : il est metteur en scène.

Impétueux italien, Léo Muscato a revisité l'opéra de Bizet à coup de biseau

Mieux ! Il a carrément modifié l'épilogue de cette oeuvre inoxydable. 

Et dans sa version, Carmen survit ! Elle devient inoccidable…

Probablement encouragé par un horoscope favorable, Léo Muscato s'est pris pour un ténor … il pourrait bien finir en castrat. 

Bizet_-_Carmen_-_Carmen's_Defiance,_Act_IV_-_The_Victrola_book_of_the_opera

L'amour est enfant de bohème…

Adapté d'une nouvelle de Prosper Mérimée, l'opéra de Bizet est présenté en 1875 à l'Opéra Comique. La nature tragique du récit ajoutée aux poses lascives de l'héroine ne déclenchent pas vraiment l'addiction du public familial. Ce fut un échec, voire un esclandre (déjà!). Mais ce n'est que le début de l'histoire …  

Séville, début XIXe. Carmen, sublime bohémienne, est une experte en désordre public et en désordre amoureux. 

Employée dans une fabrique de tabac, elle provoque une sévère bagarre.

Arrêtée, cette pyromane des coeurs enflamme celui de Don José, son geolier. Consumé par sa passion naissante, le brigadier espagnol ibère sa prisonnière et s'enfuit avec elle.  

Mais l'amour de la gitane s'évanouit en fumée. Eprise d'un torrero, elle congédie Don José qui voit rouge : il la poignarde ! 

Léo Muscato va réduire en cendres cet épilogue et allumer un brasero. Il juge cette scène finale indigne et anachronique. Entendre le public applaudir ce crime commis contre une femme lui est aussi insupportable que l'écoute du dernier Beyoncé

pixabay free

Prends garde à toi !

Comme Carmen avec Don José, Léo va excercer son droit de retrait. Celui de la fin. C'est désormais Carmen qui tire sur son agresseur. 

Un nouvel angle de tir qui fait l'effet d'une rafale de Callasnikov parmi les mélomanes présents le soir de la Générale : "Carmen n'est pas morte et l'oeuvre est défigurée".

En changeant la chute de cet opéra, Léo va peut être précipiter la sienne.

L'accueil fut d'abord plutôt bienveillant. Mais très vite les quolibets et autres noms d'oiseau ont fusé quand Léo est apparu sur scène avec les acteurs. L'amour est peut être un oiseau rebelle, mais le mélomane toscan aussi.

L'insurrection a naturellement irrigué les réseaux sociaux. Tel un choeur d'esclaves surgit de Nabucco, la vox populi s'est déchaînée sur Twitter :  #OpéraOuf, #duGoudronEtdesPlumes, #leBoucherdeSeville, #BohemianParody … 

Certes la cause est noble. Mais la défense du droit des femmes mérite autant de conviction que de noblesse. S'asseoir grossièrement sur le devoir de mémoire de l'oeuvre de Bizet écrase plutôt la cause qu'elle ne l'agrandit. Pour ce combat sans réserve, le respect du droit d'Hauteur et d'élégance doit aussi s'appliquer. 

Carmen est une oeuvre musicale séculaire, pas un tube à essai.

1920px-Sandro_Botticelli_-_La_nascita_di_Venere_-_Google_Art_Project_-_edited domaine public

ReVerdir l'opéra de Bizet dans le creuset de la Renaissance, c'était plutôt baroque, voire malin. Mais l'apprenti sorcier n'y est pas allé avec le dos de la baguette.

Tout le monde n'est pas Boticcelli. Et la naissance de Vénus s 'est transformée en Crépuscule de Carmen.

Les "Pour" et les "Contre" continueront longtemps à s'écharper : Muscato a déclenché une polémique sans fin…   

Au final, Léo Muscato n 'a jamais écrit d'opéra de sa vie, mais il a créé une vraie partition

 

 

 

credit photo  © Pixabay

credit photo © GNU  General Public Licence

credit photo Carmen / Internet Archice book image (no known copyright restrictions)

Opignons © Copyright 2014 - 2018

Tous droits réservés

 

 

 

 

 

Posté par Obamasque à 12:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 mars 2018

MANAGEMENT : CAROTTE OU BATON

rabbit-Free ThomasG

Tout parent avisé le sait, manier la carotte et le bâton est un art.

Dans le monde du travail, c'est pareil.

Le manager a le choix des armes : massantes ou massives. 

Oublions le baton pour l'instant et épluchons la version vegan.

Dice est une société anglaise, spécialisée dans la vente en ligne de billets de concert.

Au terme d'une fulgurante réflexion dominicale, Phil, Président de Dice, est résolu à tenter l'expérience …        

Londres, monday morning 8 am. Réunion Nespresso autour de la machine à café.

L'annonce du dirigeant fait valser les sucrettes. "J'ai décidé de créer un congès gueule de bois"!

Pas vraiment remis de leurs agapes du week- end, certains visages encore froissés affichent leurs stupeurs.

Et pourtant.

fosse concert-Pixabayfree

Avec cette iniative chambrée, Phil Hutcheon revisite le concept Métro, Boulot, Goulot.

Il veut fluidifier les relations dans son entreprise.

Le principe est simple comme la recette d'un (bon) Mojito

Pour prévenir d'une absence, il suffit au salarié d'envoyer par WhatsApp un emoji "bière", "malade" ou "musique".

Plutôt que de jouer au poker menteur, autant mettre carte sur table. Surtout si on est avachi dessus… La franchise avant tout donc. Ca peut éviter certains déboires.

Cette disposition permet de nourrir une relation de confiance entre le patron et ses employés.

Après quelques semaines, Hutcheon a en effet établit une corrélation étroite entre son dispositif éthylique et le … degré d'implication de sa force de vente. Ultra motivés, les salariés marchent désormais au trot et au goulot.

Ca s'arrose non ? 

Voila pour la version patate douce!

stock-exchange-pixabay - opignons free

Quittons l'univers de la musIque pour le monde feutré des salles de marché. Ce n'est pas vraiment la même chanson …  

La Barclays (pas Eddie) et la Lloyds ont reconnu utiliser des mouchards fixés aux postes de travail des traders. Placés à leur insu, évidemment.

En tout cas, cela traduit un taux d'intêret particuliers pour leurs salariés. 

Depuis la crise de 2008 ou l'affaire Kerviel, les banques sont de plus en plus exposées au risque. Sauf que là, le mouchard n'est pas exposé mais bien sous le bureau.  

Gros comme un mouchard de poche, la petite boite révèle la présence humaine grâce à un capteur de mouvement ou de chaleur. Ca étuve sec dans les hypophyses des pontes de la finance ! 

Par contre aucun salarié de Barclays n'a été échaudé. Pas de plainte à ce jour ou … au grand jour. 

Argument financier présenté par la banque : ces boitiers permettent d'identifier le taux d'occupation d'un bureau. Selon le résultat, le poste de travail pourrait être partagé avec un autre salarié.

Voila pour la version patate chaude !      

Salle de concerts, salle de marchés, chacun sa méthode pour accoucher du meilleur résultat dans la salle de travail.

Au fait, vous avez regardé sous votre bureau …  

 

 

 

credit photo  © Pixabay

credit photo  © Pexels

Opignons © Copyright 2014 - 2018

Tous droits réservés

 

Posté par Obamasque à 10:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 février 2018

GUCCI, UNE MARQUE HOSPITALIERE

Gucci shop - Harbour city

Chez Gucci, on ne manque pas d'air.

Histoire de respirer un bon coup, la marque sort carrément la tente à oxygène.

Et ça gène : Gucci a présenté sa nouvelle collection dans un bloc opératoire !

La version Printemps été. Autant dire que ça bourgeonne sec dans l'hypophyse du directeur artistique.

Au risque de transformer ce site en blog opératoire, examinons les faits de plus prés.

Alessandro Michele peut se permettre certaines audaces. Le groupe Kering, propriétaire de Gucci, a signé des résultats 2017 historiques grâce notamment à sa marque italienne créée jadis par Guccio Gucci. Du coup le directeur de création a les mains libres. Ce qui est plus simple pour faire de la couture.  

Guccio Gucci 1881-1953

En l'occurence, il griffe les codes de l'univers feutré de la mode et impose un nouveau mode opératoire pour les défilés. A Milan, un espace entier a été transformé en salle d'opération.

Une provocation ? L'intéressé nie en bloc.

Certes, les chirurgiens font un peu de couture à l'occasion mais la filiation est un peu grossière pour une marque de luxe.

Certains reprochaient déjà à la mode son univers clos et asseptisé… Là c'est quasiment un défilé en quarantaine.

L'histoire ne précise pas si l'entrée était sur invitation ou sur ordonnance mais il y a avait foule comme un soir de réveillon aux urgences.

Les happy few ont donc assisté au défilé ambulatoire des mannequins vedettes de la marque.  

Judith décapitant Holopherne - 1598-1599. Le Caravage

Un défilé réanimé où des modèles sont brusquement apparus avec une tête coupée sous le bras, telle Judith avec la tête d'Holopherne. Alessandro a décidément le chic pour décapiter les codes du genre. Pour cette Maison de luxe florentine, on est loin de la volupté des Botticelli de la Galerie des Offices.   

L'atmosphère était parait-il très Science Fiction et Cyborg. Très Fashion Geek. Histoire de repousser le champs des possibles, un mannequin est même venu sur scène avec comme accessoire un bébé dragon/dinosaure.

Un clin d'oeil à la série Game Of Thrones ? Ou une façon de désigner la nature totalement dépassée des défilés de la concurrence ? 

En tous cas, les invités étaient ravis. Tous ont trouvé l'endroit très … hospitalier.

Effet clinique réussi et effet buzz garanti.

Au final, Gucci a opéré une frappe chirurgicale en plein coeur de la mode.

Dans la salle de réveil, les concurrents sont légèrement engourdis. Les maisons de créations devront rivaliser d'audace pour le lieu des prochains défilés.

Un aquarium? Un funérarium? La smart de Kim Kardashian ?

En tout cas il y a urgence … 

 

 

Illustrations : domaine public

Opignons © Copyright 2014 - 2018

Tous droits réservés

 

 

20 février 2018

CHIENGAPOUR, LE PARADIS DES CHIENS

jack-russel-Px

2017 était l'année du coq. En 2018, nous ne passons pas du coq à l'âne. 

Nous entrons à quatre pattes dans l'année du chien.

"Ca me fait une belle jambe" ironise, Kevin, mon neveu.

N'empêche, le Canis lupus familiaris ne partage pas son manque d'enthousiasme.

Pour nos compagnons, 2018 est riche de promesses

Surtout ici à Singapour, où les chiens sont déjà particulièrement Bichonnés.

La cité Etat est en état de siège pour asseoir confortablement tous les "Roucky" et autres "Choupette".

Saint Gapour, Saint Bernard même combat !

Pendant 40 ans, Singapour a été dirigé avec autorité. Le sévère Lee Kuwan Yee accordait plus d'attention aux colliers anti-putsch de l'opposition qu'au collier antipuce du caniche de son épouse. 

Mais les mouches ont changé d'ânes. Depuis les années 2000, le chien est devenu roi : c'est l'ère Royal Canin.

Pour des raisons géographiques et économiques.

Avec 5 millions d'habitants, la densité au km2 de l'archipel est un peu tendue (1,5 fois celle de Londres). Les appartements sont quasiment 2 fois plus cher qu'à Paris. Et souvent, le panier à chien se révèle plus accessible que la chambre d'enfant. Le labrador n'est pas vraiment bradé mais certains jeunes couples ont fait leurs choix.

Du coup, Singapour fait place aux marchés et aux canidés.

dalmatien-chiengapour

 

Les agences de doggy sitting pullulent. A 200 euros la sortie en mer, l'activité est loin d'être aux abois.  

Pendant que son doggy sitter fait les 101 pas avec son mobile, le Dalmatien allongé sur son transat, compte lascivement le nombre de ses tâches en sirotant un lait fraise ou en dégustant un hot dog aux truffes.

Certaines bêtes à poil bénéficient même de cours de Yoga. Pardon de Doga, dispensé par un professeur diplômé. Y a pas de chiot métier !

Les plus Dingo offrent à leur enfant par procuration des séjours all inclusive dans des hôtels de luxe.

Bienvenue chez Royal Calin : salle de fitness, chambre à 100 € la nuit, et piscine canine en forme … d'os.

La ville se transforme peu à peu en Paradis Canin et ce concept commence à séduire certains amis des bêtes… 

Les Pet Shop boys* fredonnent à tue tête et le rappeur Snop Doggy Dog envisage bruyamment d'installer ses studios sur l'une des 65 îles de Singapour. Quant à Kool Chienne de NTM, il réfléchit encore un peu…

Ca va rapper et japper sec dans l'archipel. 

merlion-singapour-px

Historiquement, le nouveau règne des canidés à Singapour n'est pas surprenant. Le nom sanskrit à l'origine de la cité évoque une autre bête à poil : Singa (lion) et Pura (ville). 

Emboîtant le pas au phénomène, le quotidien local a même créé une rubrique nécrologique. Les amateurs d'os ont beaucoup apprécié. 

Désormais pour votre Jack Russel préféré, vous avez le choix pour les vacances : soit au Labrador soit à Chiengapour.

D'ici là, je souhaite à votre "Russel" une année 2018 sous les meilleurs ospices.

En 2019, changement de décor dans le bestiaire chinois. Ce sera l'année du Porc. Pour mon article j'aurai le choix du thème : Amsterdam ou Harvey Weinstein. J'ai déjà choisi … 

 

* Pet shop : animalerie

 

credit photo  © Pixabay

credit photo  © Wikimedia Commons

Opignons © Copyright 2014 - 2018

Tous droits réservés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Obamasque à 23:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 février 2018

TROC EXCHANGE

Cuba_troc_rhum

A Cuba, "Tous les chemins mènent au rhum". 

Mais de là à puiser dans un tonneau pour éponger ses dettes…seul Johnny Walker aurait franchi le pas. 

Et pourtant !

Mettons fin aux rumeurs et décapsulons les faits.

Cuba est à court de liquidités. 

Redevable d'une somme de 276 millions $ depuis la guerre froide, La Havanne a proposé à Prague une alternative soluble pour s'aquitter de son bû.

Plutôt que d'envoyer un tchèque en blanc, Cuba suggère de payer en liquide. Avec du rhum !

Une transaction inédite qui relève du rhum arrangé.

En tout cas, c'est une preuve que Cuba sait rester Fidel à ses engagements. Reste maintenant à adapter la devise du Che : Hasta la Sangria siempre

Certes les Cubains auraient pu aussi proposer des cigares … juste pour le plaisir de voir leurs dettes partir en fumée.

Finallement, ce sont 23 millions de bouteilles de rhum qui devraient quitter l'île au printemps pour Prague.

Sur le parking à ciel ouvert de la dette internationale, d'autres pays campent pour négocier leurs découverts.

Prenons l'exemple du Portugal. 

En 2014, le FMI presse son débiteur de faire une cure d'austérité. 

En cessation de crémant, le Porto semble tout indiqué pour assècher sa dette. Mais não.

Aveuglés par l'urgence, ils décident de vendre des Miro ! 

85 oeuvres exactement. Estimation : 35 millions €. Tollé général.

Du coup, le gouverment portugais recadre et son projet et ses tableaux qui resteront au pays.   

Et si la France était affectée, quelles alternatives pour Bercy ?

La République pourrait céder les joyaux de la Couronne. La vente de la Joconde rapporterait  ainsi 1 milliard d'euros. Pas sûr que ça la fasse sourire.

Selon l'endettement, pas sûr non plus que cela suffise. On pourrait faire l'appoint en vendant Nabila ……

Aux US, une ville un peu à l 'étroit avec ses finances s'est mise au régime sec (contrairement à Cuba).

A Detroit, la salle du conseil municipal c'est un peu la Foire du Troc. Pour combler son déficit vertigineux (18 mds $), le maire regarde vers son zoo et vers les sommets. A 80 000 $ la girafe, il envisage sérieusement de toucher ces droits d'hauteur pour éviter le précipice.

Les peintres du Detroit Institute of Arts sont mis à contribution autant que les administrés. Malgré des bleus à l'âme, une nature morte de Picasso (1938) pourrait soulager le budget municipal. Un Van Gogh également. Malheureusement pas les Champs de Blé, ce qui aurait résolu le problème, mais un autoportrait de 1887.   

Quoiqu'il en soit, l'édile sait déjà que le passage du Détroit sera très délicat. 

 

Au vu de ces exemples, je songe sérieusement à rembourser le crédit de ma Volveau avec des côtes d'agneau.

Demain, emprunt d'un certain optimisme  je vais en parler à ma banquière. Comme la Joconde, pas sur que ça la fasse sourire.

Si elle refuse, je lui offrirai une bière, histoire de jongler entre le taux d'alcool et le taux d'intérêt… 

 

 

credit photo  © DS2017

Opignons © Copyright 2014 - 2020

Tous droits réservés

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Obamasque à 21:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]