homard-opignons-Suisse

Dans ce contexte Me too et autres Time's Up, il est délicat de parler de passer à la casserole.

Oublions un instant les porcs, parlons plutôt du homard.

Tel un Bernard l'Ermite, il vient en effet de s'inscruter dans l'actualité.

Dans une disposition législative plus précisément.

Au sortir des fêtes, le législateur suisse s'est penché sur son assiette et sur le sort du homard helvète.

Rédigée par le Conseil Fédéral, une ordonnance interdit désormais de plonger le crustacé vivant, dans l'eau bouillante.

Une mesure applicable le 1er mars, jour de la Saint Aubin d'Angers qui au VIè siècle, lutta pour adoucir le sort des prisonniers … 

Pour le homard suisse, cette décision n'est pas neutre. Une légende urbaine prétendait que l'animal marin ne ressentait rien. Or, il n'en est rien.  

Désormais, Il devra être étourdi au prélable. Soit en l'assommant physiquement, soit en lui projetant l'intégrale de Woody Allen, ce qui revient au même.

Défenseur de cette clause animale, le parti écologique savoure sa victoire.

Comme quoi, canton veut, on peut.

Après des années de lutte, le homard obtient, sur un plateau, une nette amélioration de ses conditions de travail.

ferrari-homard-opignons

Malheureusement cela n'allongera pas la vie du décapode (10 pieds). Décortiqué, il sera bien transformé en décapodable.

Et oui, dans ce pays réglé comme une horloge, le homard sait que les aiguilles de sa destinée sont congelées sur "31 décembre"… disons 22h00.

Triste sort pour un animal qui peut vivre jusqu'à 20 ans. Un age convenable comparé à celui d'un dealer de la favela Rocinha à Rio.   

Une longévité qu'il doit à la sécrétion d'une enzyme. Un secret marin partagé par nos voisins "transalpins", la Suisse détenant la 2ème plus longue espérance de vie au monde. 

Comme Federer, les Helvètes sont donc montés au filet pour défendre le homard. Ils inscrivent là une mesure salutaire sur le menu de la protection animale. Histoire aussi de nous interpeller et réveiller nos consciences.

Nous, pauvres pêcheurs, oublions que cet animal crucifié sur l'autel de la Passion culinaire, est victime de notre pêché de chair. Après la Saint Barthélémy du 31, à cause de nous, le homard n'est pas prêt de faire la queue sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.

Homard - halloween - free

Pour le Homard, le Réveillon, c'est plutôt Halloween. Les bonbons en moins ! Certes sa destinée est a priori enviable : elle commence sur un plateau d'argent et fini dans un palais. Mais c'est une histoire sans lendemain … 

Dans les faits, on est plus proche des "Dents de la Mer" (les nôtres) que du "Monde du Némo". 

Désormais c'est clair : le "Omar" reste au générique de la Saint Sylvestre mais demeure "Intouchable" tant qu'il n'est pas étourdi. 

Grâce à cette loi protectrice, ce sera sans doute moins dur à avaler

 

 

 

 

 credits photos  © Pixabay

credit photo  Halloween © Carole Pasquier

Opignons © Copyright 2014 - 2018

Tous droits réservés