fin

Alerte Enlèvement !

Le 7 janvier, l'état d'urgence a été déclenclé en Toscane.

Une situation d'exception motivée par la perte d'une oeuvre majeure.

La fin de l'Opéra de Carmen a subitement disparu.

On est en plein état de catastrophe culturelle.

Rappelant les heures sombres de Pompéi, des centaines de mélomanes ont été retrouvés pétrifiés.

Ici à Florence, le cratère creusé par la polémique Carmen est encore visible à l'oeil nu.

Rapprochons nous, mettons fin aux rumeurs et gravons les faits sur le volcan de la Vérité.

 

Un séisme culturel !

Teatro del Maggio, épicentre du phénomène.

L'auteur de l'onde de choc n'en est pas un : il est metteur en scène.

Impétueux italien, Léo Muscato a revisité l'opéra de Bizet à coup de biseau

Mieux ! Il a carrément modifié l'épilogue de cette oeuvre inoxydable. 

Et dans sa version, Carmen survit ! Elle devient inoccidable…

Probablement encouragé par un horoscope favorable, Léo Muscato s'est pris pour un ténor … il pourrait bien finir en castrat. 

Bizet_-_Carmen_-_Carmen's_Defiance,_Act_IV_-_The_Victrola_book_of_the_opera

L'amour est enfant de bohème…

Adapté d'une nouvelle de Prosper Mérimée, l'opéra de Bizet est présenté en 1875 à l'Opéra Comique. La nature tragique du récit ajoutée aux poses lascives de l'héroine ne déclenchent pas vraiment l'addiction du public familial. Ce fut un échec, voire un esclandre (déjà!). Mais ce n'est que le début de l'histoire …  

Séville, début XIXe. Carmen, sublime bohémienne, est une experte en désordre public et en désordre amoureux. 

Employée dans une fabrique de tabac, elle provoque une sévère bagarre.

Arrêtée, cette pyromane des coeurs enflamme celui de Don José, son geolier. Consumé par sa passion naissante, le brigadier espagnol ibère sa prisonnière et s'enfuit avec elle.  

Mais l'amour de la gitane s'évanouit en fumée. Eprise d'un torrero, elle congédie Don José qui voit rouge : il la poignarde ! 

Léo Muscato va réduire en cendres cet épilogue et allumer un brasero. Il juge cette scène finale indigne et anachronique. Entendre le public applaudir ce crime commis contre une femme lui est aussi insupportable que l'écoute du dernier Beyoncé

pixabay free

Prends garde à toi !

Comme Carmen avec Don José, Léo va excercer son droit de retrait. Celui de la fin. C'est désormais Carmen qui tire sur son agresseur. 

Un nouvel angle de tir qui fait l'effet d'une rafale de Callasnikov parmi les mélomanes présents le soir de la Générale : "Carmen n'est pas morte et l'oeuvre est défigurée".

En changeant la chute de cet opéra, Léo va peut être précipiter la sienne.

L'accueil fut d'abord plutôt bienveillant. Mais très vite les quolibets et autres noms d'oiseau ont fusé quand Léo est apparu sur scène avec les acteurs. L'amour est peut être un oiseau rebelle, mais le mélomane toscan aussi.

L'insurrection a naturellement irrigué les réseaux sociaux. Tel un choeur d'esclaves surgit de Nabucco, la vox populi s'est déchaînée sur Twitter :  #OpéraOuf, #duGoudronEtdesPlumes, #leBoucherdeSeville, #BohemianParody … 

Certes la cause est noble. Mais la défense du droit des femmes mérite autant de conviction que de noblesse. S'asseoir grossièrement sur le devoir de mémoire de l'oeuvre de Bizet écrase plutôt la cause qu'elle ne l'agrandit. Pour ce combat sans réserve, le respect du droit d'Hauteur et d'élégance doit aussi s'appliquer. 

Carmen est une oeuvre musicale séculaire, pas un tube à essai.

1920px-Sandro_Botticelli_-_La_nascita_di_Venere_-_Google_Art_Project_-_edited domaine public

ReVerdir l'opéra de Bizet dans le creuset de la Renaissance, c'était plutôt baroque, voire malin. Mais l'apprenti sorcier n'y est pas allé avec le dos de la baguette.

Tout le monde n'est pas Boticcelli. Et la naissance de Vénus s 'est transformée en Crépuscule de Carmen.

Les "Pour" et les "Contre" continueront longtemps à s'écharper : Muscato a déclenché une polémique sans fin…   

Au final, Léo Muscato n 'a jamais écrit d'opéra de sa vie, mais il a créé une vraie partition

 

 

 

credit photo  © Pixabay

credit photo © GNU  General Public Licence

credit photo Carmen / Internet Archice book image (no known copyright restrictions)

Opignons © Copyright 2014 - 2018

Tous droits réservés