AIE PHONE

Le producteur de pommes le plus célèbre de la "Galaxy" vient d'essuyer une tempête de grains lors de la sortie de son nouvel Iphone (saison 6).

En cause, la structure en aluminium du téléphone qui se révèle trop souple. L'objet est donc susceptible de se plier.

Vous êtes pommé ? Pas grave, lisez ce qui suit.

Le boomerang vous connaissez ? Si vous en ignorez les prémices, voici un raccourci très personnel de son origine.

Imaginé par un Aborigène pour décimer des lapins, ledit chasseur entreprend un matin de sculpter un bout de bois afin de l'incurver. Après de vaines tentatives, il abandonne négligemment son protype dans le bush.

La Nature étant bienveillante, un kangourou s'en saisit, le glisse dans sa poche puis s'en débarrasse quelques jours plus tard dans ce même bush.

Sauf que, maltraité par les sauts de cabri du kangourou, l'objet prend la forme idoine voulu par l'Aborigène, qui, par hasard le récupère : le boomerang était né ! 

Et c'est bien ce reproche qu'adressent les "Iddicts" aux ingénieurs de Cupertino. En le glissant dans une poche, il s'avère que le Précieux a subrepticement tendance à se plier tel un vulgaire Carambar. A 700 € le téléphone, on croirait une mauvaise blague !

Du coup, les "Igeeks" et leurs Pom'potes se sont pressés comme raisins en vendange sur les réseaux sociaux pour signifier leurs consternations devant les conséquences du séjour prolongé de leur appareil dans la poche de leurs jeans.

Dans la foulée, les concurrents profitant, tel Newton, de la loi sur la pesanteur, en ont rajouté une couche. HTC a ainsi rappelé sur Twitter que "son modèle One supportait tous les environnements hostiles, y compris les poches".

Du coup, panique à Cupertino dont les Apple Stores ont récupéré par cagettes entières (en fait, 9) les smartspom incriminés. Las, le ver était déjà le fruit.

Au final, l'une des plus grandes capitalisations boursières est secouée par un vulgaire problème de carénage, c'est à se tordre de rire.

Pour ma part, ça me laisse Aphone !

 

 

© willemse